8 façons de dissuader un investisseur à risque d’investir dans votre startup

Cynthia Kocialski est une femme d’affaires américaine jouissant d’une expérience exceptionnelle dans le domaine du capital-risque (venture capital). Elle s’est impliquée dans le développement de plus d’une vingtaine de startups.

Dans un de ses billets, publié sur son blog, Cynthia Kocialski évoque ce moment qui peut arriver au cours de la présentation d’un projet (pitch) devant des investisseurs à risque quand on voit dans l’oeil de ces derniers qu’ils ne sont soudain plus à l’écoute. Quelque chose dans le monologue de l’entrepreneur leur a déplu. Ils ont déjà décidé de ne pas l’accompagner financièrement dans son projet.

Quels sont ces choses à ne pas dire ou montrer pour éviter d’effrayer d’emblée les pourvoyeurs de capital-risque ?

  • Donner l’impression de se moquer de l’argent de l’investisseur
  • Se braquer sur la stratégie de revente de l’entreprise
  • Exagérer les chiffres du marché
  • Insinuer qu’il n’existe pas de concurrent ou passer sous silence la concurrence existante
  • Ignorer les feedbacks des consommateurs
  • Jouer trop radicalement la rupture, prétendre réinventer la roue
  • Ne pas connaître suffisamment son industrie
  • Apparaître sur la défensive et donner l’impression de ne pas être à l’écoute d’un éventuel conseil extérieur

 

Source :
 

 

Print Friendly, PDF & Email