Un Business Model pour l’Art

Thierry van KermLa plupart des artistes le diront: « l’art ne peut être régit par l’économie, l’art n’est pas un ‘business’, en tout cas, il ne répond pas aux règles de l’économie auxquelles répond le monde de l’entreprise. »

Thierry Van Kerm fait le pari de démontrer le contraire: si un artiste souhaite vivre de son art, il doit mettre en oeuvre un modèle économique comme n’importe quel entrepreneur!

Dans une vidéo intitulée ‘Un modèle économique pour l’Art?’, il utilise le Business Model Canvas (BMC) pour montrer comment un artiste se doit d’aborder son activité s’il souhaite en vivre. En une vingtaine de minutes, il bouscule certaines idées préconçues, il aborde le prix des oeuvres, il met en exergue le fait que l’artiste, comme tout entrepreneur qui se respecte rencontre avant tout les besoins de son acheteur.

Thierry Van Kerm démontre que le BMC est un outil indispensable qui permet à l’artiste de prendre pleinement conscience du ‘fonctionnement’ de son activité et de mettre en oeuvre les actions utiles et nécessaires à son épanouissement.

Thierry Van Kerm est animateur économique au sein d’IDETA et accompagne au quotidien des entreprises dans leur développement. En parallèle, il développe sous le nom de Tekahem, une activité de peintre et de photographe, pour laquelle il a mis en place son propre BMC. On peut en deviner les grandes lignes dans sa vidéo de présentation ainsi que sur son site internet.

Une approche intéressante, surprenante à découvrir…

Vidéo ‘Un modèle économique pour l’Art?’ (19mn40):

Capture

 

 

 

 

 

 

 

 

Thierry Van Kerm aka Tekahem:

http://www.tekahem.com

Vidéo de présentation: ‘Tekahem aka Thierry Van Kerm’ (3mn34):

http://www.tekahem.com/fr/content/6-Tekahem